Après notre rude journée,
Par delà les monts et les vallées,
Vers d’autres pays, le soleil s’en est allé
Pour de la lumière leur donner
Quant à nous, pour nous reposer,
Il laissa s’étendre l’obscurité…
Dès ce moment, nous commençons à réver
De ce que, dans les heures passées,
De bien nous avons fait,
Pour pouvoir, bien que harasser,
S’endormir avec un air satisfait
Pour se réveiller au matin, très reposé!
 
Florent GRYNIA